Possibilité d’une grève à uOttawa

L’Université d’Ottawa et l’Association des professeur.e.s à temps partiel (APTPUO) sont en train de négocier une première convention collective pour les professeurs à temps partiel qui enseignent des cours de langues à l’Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB). Malgré plusieurs rencontres de négociation, l’Université reste campée sur ces positions de n’offrir aucune amélioration des conditions de travail pour ce groupe. Comparativement à leur collègues à temps partiel qui enseignent sur le campus et qui effectuent le même travail, les professeur.e.s de l’ILOB n’ont aucun avantage social et n’ont eu aucune augmentation salariale depuis plus de sept ans. L’Université n‘offre rien à ce chapitre.

Nous venons de recevoir le résultat du vote de grève et sommes heureux d’annoncer que nous avons un vote de mandat de grève de 100 %, ce qui sera un soutien important dans la poursuite des négociations avec l’employeur. Nous venons d’envoyer un communiqué de presse à divers médias locaux. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation et attendons avec impatience la résolution rapide des négociations.