Mobilisons-nous contre l’enseignement bimodal et protégeons la qualité de l’enseignement

L’Administration centrale a annoncé un retour progressif sur le campus à l’automne 2021, tout en lançant une nouvelle approche pédagogique : l’enseignement bimodal.

Selon le Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage (SAEA), l’approche bimodale est « une combinaison de deux espaces d’enseignement distinct en temps réel (synchrone). Un espace physique dans une salle de classe sur le campus où un professeur est présent avec un nombre réduit d’étudiants et d’étudiantes (pour respecter les mesures de distanciation physique établies par Santé publique Ottawa), et un deuxième espace virtuel utilisant une technologie de vidéoconférence (Zoom ou MS Teams) pour les étudiants et étudiantes qui auront choisi de suivre le cours à distance. »

Or, l’Administration centrale a négligé de consulter et d’écouter le personnel académique avant de s’engager dans l’enseignement bimodal. En précipitant la mise en place de l’approche bimodale sans consulter et sans écouter les parties prenantes, soit les professeur.e.s, les assistant.e.s d’enseignement et les étudiant.e.s, l’Administration centrale met à risque la qualité de l’éducation cet automne et la réputation de notre institution. La Coalition intersyndicale, composée de l’ensemble des syndicats et des associations sur le campus, a tenté de rencontrer l’Administration afin de discuter de nos préoccupations communes.

En réponse au refus de l’Administration centrale de rencontrer la coalition pour discuter du plan concernant la rentrée d’automne, la Coalition intersyndicale envisage maintenant des actions en vue de dénoncer le manque de collaboration de la haute administration et l’absence de collégialité dans le processus décisionnel. 

En marge des actions de la Coalition intersyndicale,  l’APTPUO lance sa campagne interne afin de dénoncer l’introduction du mode d’enseignement bimodal.

Par cette campagne, nous désirons sensibiliser nos membres, mais particulièrement nos étudiant.e.s. Nous désirons également que l’Administration centrale s’assure que le personnel enseignant dispose des ressources nécessaires pour affronter ce nouveau mode d’enseignement expérimental, mais surtout d’écouter les besoins de nos membres et de faire confiance à leur expertise en matière d’enseignement. 

La distanciation sociale étant toujours de mise, nos différentes actions seront diffusées virtuellement et sur tous nos réseaux de communication. Vous pouvez appuyer la campagne en partageant nos différentes publications sur les réseaux sociaux ou encore nous partager vos expériences et vos préoccupations concernant la session d’automne 2021.

Restez à l’affût de vos courriels et suivez nos différentes plateformes de médias sociaux tout au long du mois de juillet pour plus d’informations.